L’Épie est un important affluent de la Truyère, d’axe nord-sud, qui prend sa source sur le flanc oriental du Plomb du Cantal. C’est une rivière abondante alimentée par un bassin versant de plus de 100 km2. L'Épi se jette dans la Truyère (rive droite) entre les localités d'Oradour et de Neuvéglise, au niveau d'un bras du lac de retenue du barrage de Sarrans. Les derniers kilomètres s’encaissent dans une gorge sauvage et peu accessible. Située non loin du Vezou (fiche 42 du topoguide) et aussi creusée dans le gneiss, son cadre semblait offrir un bon potentiel pour un nouveau parcours de randonnée aquatique,

Début août 2012, je rencontre Bernard Tronche, le canyoniste local de Pierrefort, et son frère avec lesquels nous programmons de descendre 2 kilomètres de gorges sous Oradour, situées entre la confluence avec le ruisseau de Roubareille et le moulin situé sous le hameau de Mons. C’est cette partie qui la plus prometteuse sur les photos aériennes. Résultat : les gorges sont pittoresques et bien creusée, imposant parfois de bons passages de biefs à la nage, mais globalement le bilan est assez décevant : une seule cascade de 2m, peu ou pas de beaux bassins permettant des sauts, pas de toboggan.. Bref pas grand-chose pour en faire un parcours digne de figurer dans le palmarès cantalou. Pour l’heure, les amateurs en visite dans le secteur pourront toujours se rabattre sur le Vezou, sans oublier les canyons du nord-Aveyron, qui sont tout proches.